La fabrique du crétin digital
Compl. Titre  les dangers des écrans pour nos enfants
Auteurs   Desmurget, Michel (Auteur)
Editeur   Editions du Seuil
Lieu Edition   Paris
Année Edition   2019
Collation   1 vol. (425 p.)
Format   22 cm
indice Dewey   302.231 083
150
ISBN   978-2-02-142331-0
Prix   20 EUR
Langue Edition   français
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
SiteNuméroCoteSectionEtat
NAZELLES NEGRON 1371630038664 302.231 DES FAdulte / Documentaires adultes & juniorsSorti jusqu'au 16/07/2020
Contient :
La consommation du numérique sous toutes ses formes - smartphones, tablettes, télévision, etc. - par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d'écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1 000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d'une année scolaire), 1 700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2 400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires). Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d'écrans est loin d'améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite...), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risques...) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation...). Autant d'atteintes qui affectent fortement la réussite scolaire des jeunes. " Ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l'histoire de l'humanité, une telle expérience de décérébration n'avait été conduite à aussi grande échelle ", estime Michel Desmurget. Ce livre, première synthèse des études scientifiques internationales sur les effets réels des écrans, est celui d'un homme en colère. La conclusion est sans appel : attention écrans, poisons lents !
Notes : Bibliogr. p. 347-424